dimanche 9 octobre 2011

daimler DZVR schupo 1921 - la peinture

La peinture:
La documentation est faible sur ce genre de véhicules. J’ai trouvé quelques photos sur google plus quelques références: le n° 155 de waffen arsenal (heeresübliche kraftfahrzeuge und anhänger der reichswehr), le n° 4 de la série militärfahrzeuge de walter Spielberg (die gepanzerte radfahrzeuge des deutsche heeres 1905-1945), il y a aussi un gros ouvrage sur la reichswehr mais à 90 euros, je n’ai pas eu le courage de l’acheter. Le total est donc faible.
Cri-el s’est inspiré pour sa planche de décals d’un véhicule photographié à Dantzig en septembre 1939 et d’un autre photographié dans la cour de la chancellerie du reich à Berlin en mai 1945. Les deux véhicules sont de couleur uniforme même si tous ne sont pas d’accord sur la couleur (certains donnent un gris panzer d’autres notamment pour celui de la chancellerie un vert).


Painting:
The documentation is weak on such vehicles. I found some photos on google, a few more references: the No. 155 waffen arsenal (heeresübliche Kraftfahrzeuge und Anhänger der Reichswehr), No. 4 in the series of militärfahrzeuge walter Spielberg (die deutsche gepanzerte radfahrzeuge of Heeres 1905-1945) , there is also a book on the Reichswehr, but at 90 euros, I found it expensive for such a project. The total is low.
Criel was inspired for his decal sheet of a vehicle photographed in Danzig in September 1939 and another shot in the courtyard of the Reich Chancellery in Berlin in May 1945. Both vehicles are uniform in color even though not all agree on the color (some give a panzer gray others including the Chancery green).








J’ai trouvé plus original de tenter une Daimler de la Reichswehr dans les années trente en livrée trois tons caractéristique de cette époque. C'est sans doute une erreur historique car ces véhicules étant dévolus à la sécurité urbaine, ils ont plus de chance d'être de couleur unie probablement grise, mais bon. Ces trois tons sont les mêmes que la Wehrmacht emploiera plus tard mais avec des nuances différentes. En effet, le jaune sable est un jaune plutôt moutarde, le vert est légèrement plus foncé alors que le brun rouge tire nettement vers le noir (pas assez à mon goût sur mon modèle). Toutes les teintes que j’ai employées sont des références Tamiya. Pour le jaune, j’ai utilisé la référence jaune désert XF59 à laquelle j’ai rajouté une pointe de jaune pur XF3. Pour le vert, j’ai utilisé la référence XF26 avec une pointe de X5. Pour le brun, j’ai utilisé la référence XF64 avec une pointe de noir.



I found more original to attempt a Reichswehr's Daimler in the thirties delivered in three colors characteristic of the period. This is probably a historical mistake because these vehicles were employed in urban security, they were more likely to be solid-color gray probably, but .... These three colors are the same as the Wehrmacht will use later but with different nuances. Indeed, the yellow sand is more yellow mustard, green is slightly darker, while the brown is quite black (not enough for my taste on my model). All colors used are Tamiya references. For yellow, I used the yellow desert XF59 reference to which I added a touch of pure yellow XF3. For green, I used the reference XF26 with a touch of X5. For the brown, I used the reference XF64 with a touch of black.







Après une sous-couche de gris carrosserie en bombe pour unifier les teintes et permettre à la peinture de mieux accrocher, une couche de jaune moutarde est appliquée sur tout le véhicule. On badigeonne ensuite du maskol à l’endroit où l’on veut conserver le jaune (selon un schéma ondulé à bords francs), puis on passe uniformément une couche de vert, on badigeonne du maskol là où l’on veut conserver le vert, puis on passe une couche uniforme de brun; Une fois toutes ces couches passées, il ne reste plus qu’à enlever le maskol pour obtenir le camouflage trois tons. L’important est de commencer par la tonalité la plus claire pour aller vers la plus foncée. Le plus important à mon sens est de ne pas oublier que visuellement les couleurs se mélangent les unes aux autres (un jaune à côté d’un vert paraîtra jaune vert, à côté d’un rouge paraîtra orange), il est donc capital de rajouter une pointe de vert et de brun au jaune, une pointe de jaune et de brun au vert, et une pointe de jaune et de vert au brun. Bien sûr, plus la couleur est foncée et moins on en rajoute et inversement. C’est ce qui permet une uniformité des tons tout en conservant la différence. Les bandages caoutchouc sont peints dans une teinte gris noir (avec une pointe de jaune). La patine commence avec plusieurs filtres de terre d’ombre brûlée puis un très léger drybrush avec la teinte de base éclaircie pour faire ressortir tous les rivets. Quelques coulures sont effectuées avec un pinceau triple zéro et de la peinture à l’huile terre d’ombre brûlée, les angles sont légèrement accrochés de façon irrégulière avec cette même peinture en gardant la main légère, enfin des pigments sienne naturelle et ombre naturelle sont appliqués et fixés à l’essence F.


After a sub-layer of gray primer to unify the colors and allow the paint to better stick, a coat of yellow mustard is applied to the entire vehicle. Maskol is then applied where we want to keep the yellow (according to a wavy-edged), then we pass a uniform layer of green, again, Maskol is pllied where you want to keep the green then we pass a last layer of brown. After all these layers, you only have to  remove all the maskol to get the three-tone camouflage. The important thing is to start with the lighter tone to go to the darkest. The most important thing in my opinion is to remember that the colors blend visually with each other (a yellow beside a green appears yellow-green, next to a red appears orange), it is therefore essential to add a touch of green and brown to yellow, a touch of yellow and brown to green, and a touch of yellow and green to brown. Of course, the color is darker and less is added and vice versa. This allows a consistency of tone while retaining the difference. The rubber tires are painted in a dark gray color (with a hint of yellow). The patina begins with several oil filters burnt umber and a very light drybrush with the base color lightened to bring out all the rivets. Some streaks are made with a triple zero brush and painting in oil burnt umber, the angles are slightly hung improperly with the same paint, keeping a light hand, finally, raw umber and sienna pigments are applied and fixed with F gasoline.











Toutes les parties bois sont peintes en blanc mat puis on passe une couche de peinture à l’huile sienne brûlée assez diluée pour que le blanc transparaisse en dessous. Les parties métal sont peintes en gun métal X10 puis brossées à l’estompe à la poudre de graphite ainsi que les poignées diverses. Le pot est peint à l’huile en terre d’ombre brûlée puis alors que la peinture est encore fraîche des pigments noirs et orange sont délicatement déposés de façon irrégulière, ce qui donne un granulé assez réaliste.



All wood parts are painted matt white and then with a lavish of burnt sienna oil paint, enough so that the white shows through underneath. The metal parts are painted tamiya X10 gun metal and brushed with graphite powder, the same for the various handles. The exhaust pipe is painted in burnt umber; while the paint is still fresh, orange and black pigments are gently deposited irregularly, giving a granulated quite realistic.





Le conducteur est une figurine en résine d’un tankiste italien légèrement modifié au niveau de l’uniforme, les bras et jambes proviennent d’une figurine dragon. La tête vient d’une pochette hornet. Le casque est un casque allemand modifié pour ressembler à ceux, très particuliers, des conducteurs d’engins blindés de la Reichswehr. La figurine est peinte classiquement à l’acrylique pour l’uniforme et à la peinture à l’huile pour le visage.


The driver is a resin figurine of a slightly modified Italian tanker, arms and legs come from dragon. The head is hornet. The helmet is a German helmet modified to resemble those very particular of the drivers of armored vehicles of the Reichswehr. The figurine is classically painted with acrylic for the uniform and oil paint for the face.