samedi 5 janvier 2019

Morris light reconnaissance car - 1







Morris LRC in Africa (copyright tank encyclopedia)

Histoire :

En Angleterre, à l'été 1940, après les pertes de Dunkerque et devant la menace d'invasion allemande, des modèles d'auto-mitrailleuses furent conçues dans l'urgence. Les firmes Standard Motor Company et Humber furent sollicités et produisirent deux modèles de light armoured cars (beaverettes et Humberettes). Ces véhicules furent rapidement fabriqués à partir de voitures civiles et peu adaptés à l'usage prévu. En janvier 1941, la production des nouvelles auto-mitrailleuses augmentant, les beaverettes et Humberettes devinrent plus disponibles et équipèrent le nouveau reconnaissance corps avec la dénomination de Cars, 4X2, light reconnaissance.  Pour augmenter la production, une nouvelle firme - Morris - fut intégrée au projet, et fabriqua la Car, 4X2, light reconnaissance, Morris Mark I. Ce véhicule fut ensuite renommé Morris LRC (light reconnaissance car) et fabriqué en deux versions à partir de 1942. Adapté d'un chassis de camion léger, il était plus réussi que les deux modèles précédents. Il faut noter qu'en 1944, le reconnaissance corps fut amalgamé par le Royal armoured corps et qu'à ce moment là seulement, le véhicule fit l'objet d'un examen sérieux par des spécialistes des blindés et même si quelques améliorations furent proposées, la plupart des véhicules étaient déjà construits.

History:

In England, in the summer of 1940, after the losses of Dunkirk and in the face of the threat of German invasion, armoured cars models were designed in emergency. Standard Motor Company and Humber were solicited and produced two models of light armored cars (Beaverettes and Humberettes). These vehicles were quickly made from civilian cars and unsuitable for the future intended purpose. In January 1941, the production of new armoured cars increased, Beaverettes and Humberettes became more available and equipped the new reconnaissance corps with the denomination of Cars, 4X2, light reconnaissance. To increase production, a new firm - Morris - was integrated into the project, and manufactured the Car, 4X2, light reconnaissance, Morris Mark I. This vehicle was later renamed Morris LRC (light reconnaissance car) and manufactured in two versions from 1942. Adapted from a light truck chassis, he was more successful than the two previous models. It should be noted that in 1944, the reconnaissance was amalgamated by the Royal Armored Corps and at that time only, the vehicle was the subject of a serious examination by armor specialists and even if some improvements were proposed most of the vehicles were already built.


Description technique :

Basée sur un chassis de camion léger (Morris light truck), la Morris LRC était un véhicule léger et compact bien adapté à sa mission.
La caisse constituée de plaques rivetées offrait une protection légère, 14 mm pour la superstructure, 12 mm pour la tourelle et 8 mm pour le toit seulement.
Le dessous de caisse avait été prévu lisse et n'offrant aucune aspérité afin d'améliorer les performances en tout-terrain.
La première version (mark I) était un 4X2 avec propulsion à l'arrière mais la seconde (mark II) un 4X4.
Les suspensions étaient classiques à lames à l'arrière mais indépendantes à ressorts à l'avant.
L'agencement intérieur était inhabituel avec trois hommes côte à côte, le chauffeur au milieu avec à sa droite le chef de bord/mitrailleur dans la petite tourelle armée d'un fusil-mitrailleur 7,7 mm bren et d'un lance-grenade 101,6 mm, et à sa gauche un radio qui maniait aussi le fusil anti-char 13,97,mm Boys.

Technical description :

Based on a light truck chassis (Morris light truck), the Morris LRC was a light and compact vehicle well suited to its mission.
The body made of riveted plates offered light protection, 14 mm for the superstructure, 12 mm for the turret and 8 mm for the roof only.
The underbody had been planned smooth and offering no roughness to improve off-road performance.
The first version (mark I) was a 4X2 with rear propulsion but the second (mark II) a 4X4.
The suspensions were classic slats at the rear but independent springs at the front.
The interior layout was unusual with three men side by side, the driver in the middle with on his right the captain / gunner in the small turret armed with a 7.7 mm bren gun and a grenade launcher 101.6 mm, and to his left a radio that also handled the anti-tank rifle 13.97, mm Boys.

Poids : 3,7 t.
Longueur : 4,06 m / largeur : 2,03 m / hauteur : 1 88 m
Le moteur : Morris 4 cylindres 3,52 l. à 72CV
vitesse maxi : 80km/h
autonomie : 385 km

Production :

mark I : environ 1000 de début 1942 à mi 1943
225 sur contrat séparé furent alloués à la RAF pour la protection des terrains
mark II : environ 1050 à partir de fin 1943
quelques véhicules d'observation d'artillerie (Mark I OP) furent fabriqués avec à la place de la tourelle deux télémètres.
En juin 1945, 2274 véhicules avaient été produits dont 30 n'étaient pas encore livrés.

Production:

mark I: about 1000 from early 1942 to mid 1943
225 on separate contract were allocated to the RAF for the protection of the grounds
mark II: about 1050 from the end of 1943
some artillery observation vehicles (Mark I OP) were made with two telemeters instead of the turret.
By June 1945, 2274 vehicles had been produced, 30 of which had not yet been delivered.


morris lrc préservé, il existe de nombreux exemplaires (source: internet)

Utilisation :

D'une façon générale, ces véhicules furent employés d'abord dans la Home Defence, puis par la RAF et le Reconnaissance Corps, en tant que véhicules d'état major par différentes unités. Elles n'étaient pas conçues pour remplacer d'autres véhicules de reconnaissance plus adaptés mais pour les compléter.
La Morris LRC fut d'abord utilisée à partir de début 1942 en Egypte puis en Tunisie et en Italie, enfin en Normandie et dans la campagne européenne jusqu'à la fin de la guerre d'abord dans le reconnaissance corps puis dans le royal armoured corps et dans le Royal Engineers Corps. Le RAF regiment utilisa aussi environ 200 véhicules pour sécuriser ses terrains d'aviation et d'autres bases.
A noter que le 2nd corps polonais (12th Podolsk rgt et 15th Poznan rgt) utilisa aussi ces véhicules en Afrique et que la 1st division blindée polonaise les utilisa aussi en Normandie.


Combat history :

In general, these vehicles were first used in Home Defense, then by the RAF and the Reconnaissance Corps, as a staff vehicle by various units. They were not designed to replace other more suitable reconnaissance vehicles but to complete them.


The Morris LRC was first used from early 1942 in Egypt then in Tunisia and Italy, finally in Normandy and in the European campaign until the end of the war first in the reconnaissance corps then in the royal armored corps and in the Royal Engineers Corps. The RAF regiment also used about 200 vehicles to secure its airfields and other bases.


It should be noted that the 2nd Polish Corps (12th Podolsk rgt and 15th Poznan rgt) also used these vehicles in Africa and that the 1st Polish Armored Division also used them in Normandy.



Morris lrc en Italie (source: internet)


Morris lrc en Normandie (source: internet)


Morris lrc (source: internet)


La maquette:

Ce modèle est une référence déjà ancienne de chez Accurate Armour . Le moulage est de qualité hormis la partie arrière qui présente quelques bulles difficiles à masquer. Comme toutes les maquettes en résine, le nombre de pièces est limité ce qui permet un montage rapide (je n'y arrive vraiment pas avec ces maquettes asiatiques à 500 pièces). Ayant acheté la Morris d'occasion sur ebay, je me suis rendu compte qu'il me manquait un phare arrière ainsi que les bras d'ouverture pour les trappes du fusil boys, j'ai demandé chez accurate armour s'ils leur était possible de me les envoyer mais vu que le modèle avait été acheté sur ebay ils ne le font pas, dommage ..., il a donc fallut remouler un phare et reproduire les bras d'ouverture. La suspension est conçue comme souvent dans les kits anglais en white metal ainsi que les outils ce qui demande un nettoyage plus assidu que la résine.
Le seul point négatif de cette maquette est la grille arrière qui est impossible à installer telle qu'elle, en effet, elle est en photodécoupe plate et doit être installée sur une partie conique, on ne peut la plier sur ses quatre faces, j'ai donc du découper cette grille et refaire la partie centrale.

The model:

This model is an old reference from accurate armour. The molding is of quality except the rear part which presents some bubbles difficult to mask. Like all models in resin, the number of parts is limited which allows a quick assembly (I really can not do with these Asian models up to 500 pieces). Having bought the used Morris on ebay, I realized that I missed a rear light and the opening arms for the rifle boys' hatches, I asked at accurate armor if they were possible to send them to me but since the model had been bought on ebay they do not do it, too bad ..., it was necessary to cast a new rear light and reproduce the opening arms. The suspension and tools are designed as often in English kits in white metal which requires more thorough cleaning than the resin.
The only negative point of this model is the rear grille which is impossible to install as it, indeed, it is in flat photoetched and must be installed on a conical part, it can not be folded on all four sides, I had to cut the grid and redo the central part.












Le soldat est une référence alpine

The soldier is an alpine réf.


2 commentaires:

  1. Un modèle original qui n'est pas à la portée de tout le monde !! Superbe montage !!

    RépondreSupprimer
  2. salut Fred merci de ton commentaire

    RépondreSupprimer